Suzuki Swift Sport Mk3

Suzuki Swift Sport Mk3
2017 – 4 cyl. en ligne 16V
140 ch – 210 km/h
975 kg

Dévoilée à Francfort en septembre 2017, c’est l’année suivante que l’on peut prendre pleinement possession de la Suzuki Swift Sport Mk3. Après deux versions de Swift Sport qui ont fait le bonheur des passionnés de petites GTI en raison d’un caractère et d’une efficacité proche des reines des GTI des années 80 (la Peugeot 205 GTI 1,9 litres en tête), Suzuki revoit intégralement sa copie en partant d’une page blanche. Plutôt haute sur pattes et courte, la nouvelle Swift Sport réinvente ses dimensions en étant plus basse (-15 mm), plus large (+40 mm) et plus longue. Avec son empattement allongé, la Suzuki Swift Sport Mk3 assume de prendre plus d’empreinte sur la route. Posée sur ses roues de 17 pouces, la Swift arbore une proue totalement inédite avec une calandre marquée en son sein d’une grille façon nid d’abeille, des ailes avant plus massives et des optiques inédites. On notera que pour la vocation sport, les becquets, touches de noir et de carbone sont nombreux. Enfin un diffuseur arrière bien visible laisse en bonne place de chaque côté une sortie d’échappement ronde chromée du plus bel effet. Disponible en 5 portes, la Suzuki Swift Sport Mk3 n’en oublie pas ainsi la polyvalence souhaitée par la clientèle des GTI, même si nous devons le confesser, une variante 3 portes nous semble plus appropriée pour le style GTI. Le look sympa et de bon goût est toujours bien là, ce qui donne envie d’en savoir plus à propos de cette petite bombe nipponne…

Repartis d’une feuille blanche, les hommes de Suzuki ont privilégié un poids allégé pour une meilleure expérience de conduite. Seulement voilà, entre un tarif qui s’envole (!) et une mécanique sans panache, c’est la déception. Plus Polyvalente nerveuse que GTI !

Terminé le quatre cylindres atmosphérique. C’est désormais un tout nouveau 1,4 litres baptisé Boosterjet qui prend également sa part dans la quête d’allègement en pesant 80 kilos de moins que son prédécesseur. Moderne avec sa distribution à quatre soupapes par cylindres et son double arbres à cames en tête, son injection directe d’essence et son turbocompresseur clapet de décharge normalement fermé (pour une meilleure réactivité), il recèle de plusieurs nouveautés notables. Un système de commande variable de la pression d’alimentation permet désormais de réduire les émissions de particules (tant en termes de nombre que de masse), ce qui est vital désormais pour les taxes au Co2. La réactivité du moteur est améliorée par une double commande d’admission par capteur de pression d’air. L’échangeur est refroidi par air afin d’améliorer le rendement volumétrique via le refroidissement de l’air d’admission. Enfin, pour concourir à un poids le plus réduit possible, on retiendra que les collecteur d’admission court, collecteur d’échappement intégré à la culasse, et supports moteur de type à balancier ont été spécialement étudiés en ce sens. Résultat, ce Boosterjet 1.4 développe 140 ch à 5 500 tr/mn (+4 ch que l’ancien quatre cylindres atmosphérique), mais surtout un couple très appréciable de 230 Nm de 2 500 à 3 500 tr/mn. Une aubaine ? Pas si sûr, car dans le même temps, la coupure d’alimentation du régime maxi intervient à 6 000 tr/mn et la boite manuelle à 6 rapports dispose d’un étagement mal fagoté, notamment entre le 2e et 3e rapport. Diable, voilà qu’on nous conçoit également au Japon des quatre cylindres essence sportif au caractère de diesel (peu de volatilité dans le compte-tours et tout le couple disponible à bas régime). Pas de quoi oublier la Suzuki Swift Sport première du nom particulièrement enthousiasmante côté mécanique. La sanction des performances reste correcte mais sans être étonnante avec un 0 à 100 km/h en 8’’1 et une vitesse maxi à 210 km/h. C’est à peine mieux qu’une Volkswagen Up! GTI qui est pourtant 24% moins onéreuse à l’achat… Suzuki nous promet un poids plume de 975 kilos ce qui est remarquable. Pour y parvenir, une nouvelle plateforme inédite baptisée « Heartec ». Ce nouveau châssis se caractérise par une forme légèrement incurvée qui disperse efficacement l’énergie, rehaussant ainsi la sécurité en cas de collision. La rigidité globale de la caisse a été encore renforcée grâce à une augmentation du nombre de points de soudure, améliorant le contrôle et la linéarité du taux de lacet. Plus léger et plus rigide donc, voilà qui vient à propos pour permettre aux trains roulants de travailler avec efficacité. Des trains roulants qui restent classiques mais éprouvés avec un McPherson avant et des bras tirés pour l’essieu arrière. Les voies sont élargies de +40 mm par rapport à la précédente génération tandis que l’empattement a gagné 20 cm. La fermeté de la suspension affiche +15%, tandis que les roues de 17 pouces sont montées en 195/45 R17 au quatre coins. Si en prime on ajoute que la mise au point du châssis s’est déroulée sur l’exigeant tracé du Nürbürgring, on s’attend au meilleur. Et c’est le cas, la Suzuki Swift Sport Mk3 reste mobile du train arrière à la demande pour enrouler les virages, téléphone ses réactions et informe de la route et du placement de l’excellent train avant par sa direction à crémaillère assistée précise. Le freinage avec ses quatre disques (ventilés avant) complété d’un ABS et d’un système de freinage d’urgence (comme les grandes), suffit amplement, la masse générale étant contenue. « Light is right » avait dit le prophète des voitures de sport (Colin Chapman) ! Et cette efficacité générale ne se départ jamais d’un confort préservé (le poids léger y est certainement pour beaucoup). Dommage que le groupe motopropulseur gâche la fête par un manque de panache et de caractère qui permettrait de cravacher ce châssis qui n’attend que cela ! L’habitacle affiche une belle présentation avec une ergonomie soignée. Le tout est ponctué d’un équipement de série souvent réservé à la catégorie supérieure. Des inserts « piano » et des surpiqures rouges rappellent aux occupants qu’ils sont à bord d’une voiture de sport, tandis que la télématique embarquée avec écran tactile de 7’’ incluant le GPS permet de gérer en bluetooth les applications de votre smartphone. L’instrumentation est à fond contrasté et est complétée d’un ordinateur de bord central. La liste des équipements de sécurité type aide à la conduite est bluffant et à souligner avec pas moins d’un régulateur de vitesses adaptatif, une gestion alerte de vigilance du conducteur, alerte de franchissement de ligne, système de détection avec caméra, 6 Airbags, contrôle de pression des pneus… Certes tout cela est bien beau, mais il tend plus à poser la Swift Sport Mk3 parmi les polyvalentes chic que les sportives la sueur au front et le pommeau bien en main. D’autant qu’à 20 700€, l’addition commence à être salée et éloigne les amateurs de GTI au budget serré.

Notre avis
Logo_GDS_sanstexteSuzuki semble avoir mis les petits plats dans les grands pour sa nouvelle Swift Sport Mk3. Seulement voilà, en faire plus n’est pas toujours mieux. Tout du moins dans une optique GTI et plus précisément voiture de sport. Certes, le propre d’une GTI est de conserver une polyvalence d’usage malgré un caractère sportif affirmé. La Suzuki Swift Sport Mk3 a trop misé sur la polyvalence et émoussé le caractère mécanique qui faisait la force de sa saga jusqu’à présent. Sans compter que son prix a connu une inflation galopante. Alors certes, cette Swift Sport Mk3 est polyvalente à souhait et en offre plus… pour tous les jours, mais sa mécanique sans charme et sans charisme ne permet pas de mettre en relief un panache sportif que son châssis mériterait cependant. Et à près de 21 000€, la Swift quitte le monde des petites GTI en snobant ses fans. Erreur de casting ?…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Abarth 500 695 Tributo Ferrari En 1963 l’Abarth 500 695 SS rafle toutes victoires en compétition dans sa catégorie. A tel point qu’elle fut surnommée la Ferrari des Fiat 500 ! Un bel hommage que Abarth et Fiat ne manquent pas de perpétuer en 2010 avec la série spéciale limitée à 600 exemplaires baptisée Abarth 500 695 Tributo Ferrari. Avec sa présentation spécifique (seulement 4 couleurs : rosso corsa, giallo modena, blu abu dhabi et grigio titanio) et son moteur porté à 180 ch, la ...
  • Abarth 500 esse-esse Avec sa 500, Fiat a tapé dans le mille, suivant ainsi Mini dans la résurrection des mythes des sixties. Après 2 ans de commercialisation, le scorpion Abarth vient ensorceler avec talent la petite puce de Turin. Et l’année suivante, en 2009, Abarth commercialise un kit esse-esse comme à la belle époque pour un regain de sport. Au menu, prépa moteur et kit châssis… Une initiative louable, mais si le moteur convainc, le châssis déjà moins ! 25 ch de plus pour ...
  • Abarth 595 Competizione Fiat aurait-il trouvé enfin la martingale avec la résurrection d’Abarth et notamment de la 500 ? On peut le penser, d’autant que singeant Mini et la réussite insolente de sa Mini Cooper, Abarth n’hésite pas à multiplier les variantes et séries spéciales pour mieux séduire une large clientèle. De l’Abarth 500 de série à 135 ch prévue pour les amateurs pas trop regardants sur les performances mais plus attachés à un look et une image, on peut moyennant surcoût passer ...
  • Abarth 595 Turismo Fiat aurait-il trouvé enfin la martingale avec la résurrection d’Abarth et notamment de la 500 ? On peut le penser, d’autant que singeant Mini et la réussite insolente de sa Mini Cooper, Abarth n’hésite pas à multiplier les variantes et séries spéciales pour mieux séduire une large clientèle. De l’Abarth 500 de série à 135 ch prévue pour les amateurs pas trop regardants sur les performances mais plus attachés à un look et une image, on peut moyennant surcoût passer ...
  • Abarth Punto Evo Super Sport L’air de ne pas y toucher, la Punto Evo frappé du Scorpion Abarth mène sa carrière à l’ombre de sa turbulente et visible Abarth 500 et ses multiples déclinaisons. Seulement voilà, l’Abarth 500 c’est bien mignon, mais pour tous les jours avec des enfants, c’est déjà nettement moins pratique, surtout si l’on souhaite voyager un peu en s’éloignant du cœur des villes. Fiat a donc dégainé l’Abarth Punto Evo Super Sport qui se distingue avant tout par sa présentation spécifique ...
  • Audi A1 1L4 TFSi 185 ch Audi a faim de conquêtes de parts de marché, et le prouve depuis 2010 avec cette nouvelle Audi A1 qui vient bousculer les hiérarchies établies. Pour les amateurs de sport, il faut se contenter pour l’instant de la dernière version A1 1.4 TFSi de 185 ch et de sa boîte à double embrayage S-Tronic. Ainsi gréée, l’A1 conserve sa bouille sérieuse qui s’offre quelques détails frivoles comme les arches de toit couleur argent assortis aux rétros extérieurs, ou les optiques ...
  • Citroën DS3 Racing Citroën souffle un vent nouveau et surfe sur la vague Sébastien Loeb. A tel point que c’est à la limite de l’overdose, le pilote Alsacien, multiple champion du monde des rallyes (WRC) est mis à toutes les sauces dans les pubs Citroën ! Avec le renouvellement de la Citroën C3, la DS3 vient apporter sa réponse à la Mini qui cartonne dans les quartiers chics. L’objectif visé est clair, et cela se ressent dans le design de la petite Citroën. ...
  • Citroën DS3 THP 150 Avec son label « DS », Citroën ne nous refait pas le coup de la DS de 1955, mais joue sur les initiales avec les mots « Different Spirit ». Basée sur la Citroën C3, la DS3 commercialisée en mars 2010 joue clairement la carte de la petite urbaine chic qui vient rouler sur les plates-bandes de la Mini. Bouche béante, profil travaillé avec un montant B original, la Citroën DS3 joue la personnalisation à l’envie avec 38 combinaisons différentes ...
  • Fiat Abarth Punto Evo En 2010, Abarth profite de la rénovation de la gamme Grande Punto qui devient Punto Evo pour se remettre à l’ouvrage. Outre un look plus agressif et bien pensé avec la vocation de cette GTI italienne, et une mécanique « downsizée » développant 165 ch, les techniciens d’Abarth se sont penchés sur le châssis. Plus efficace et précis il se rapproche de la concurrence… Performances, une vraie « gueule », l’Abarth Punto Evo hausse le ton ! La GTI performante, à ...
  • Ford Fiesta ST La saga des Ford Fiesta sportives chez les GTI se poursuit pour notre plus grand plaisir. D’autant plus qu’à chaque génération la copie est encore améliorée. Désormais pourvue du moteur Ecoboost 1,6 litres, la Ford Fiesta ST développe 182 ch et devient ainsi la Fiesta la plus puissante jamais produite par Ford. La Ford Fiesta ST se reconnaît à sa grille de calandre en nid d’abeilles, au dessin spécifique de ses projecteurs, à ses habillages de carrosserie exclusifs, à son ...
  • Ford Fiesta ST 150 En 2002, Ford renouvelle enfin sa Fiesta, longuement replâtrée depuis 1989 ! Mais les sportifs restaient sur leur faim, faute d’une variante sportive. Après 3 ans d’attente, ils sont comblés avec une version 150 ch dotée du 2 litres Duratec revu par Team RS. La Ford Fiesta ST 150 est gâtée côté tenue sportive : boucliers agressif (prises d’air béantes avec bas de spoiler peint en noir mat), arches de roues marquées, jantes alu de 17″, rétros peints ton caisse, ...
  • Mini Cooper Mk3 R56 phase 2 122 ch Depuis 2001, la Mini s’est forgé un succès énorme qui a dépassé les prévisions les plus optimistes. En 2007, c’est avec prudence que BMW a revisité sa Mini lui offrant des cotes en hausse mais un style toujours identique. En septembre 2010, cette 2e génération de Mini moderne, connaît son facelift usuel avec des phares légèrement aplatis et des nouveaux boucliers. Sous le capot, le 1,6 litres downsizé partagé avec Peugeot gagne 2 ch et conserve des performances identiques… On ne ...
  • Opel Corsa OPC Après la saga des Opel Corsa GSI (A, B et C), la petite teigne made in Rüsselsheim était quelque peu délaissée. Les coupés Tigra et Astra s’étaient arrogés toute l’attention de leur géniteur. Et puis, avec la nouvelle Corsa, c’est le retour aux performances avec les « couleurs » OPC. La recette habituelle est donc reprise : carrosserie rhabillée « sport », moteur performant et châssis raffermi. Pas de doute, avec la Corsa, Opel est de retour aux (petites) affaires ...
  • Opel Corsa OPC Nürburgring Edition Depuis 2008 la Corsa OPC avait vaillamment repris le flambeau des petites puces vitaminées de Rüsselsheim. Malgré d’indéniables qualités, la Corsa OPC peine à se faire connaître, surtout face aux ténors de la catégorie. Mais Opel et sa branche sportive OPC ont réagit avec talent pour sa version Corsa OPC Nürburgring Edition. En plus de profiter du facelift opéré pour 2011 sur la gamme Corsa, la Nürburgring Edition profite de 18 ch de plus, de trains roulants revus en détails ...
  • Peugeot 207 RC Après une prometteuse 206 RC, Peugeot dévoile au mois d’avril 2007 la 207 RC. Avec ses roues aux quatre coins de la carrosserie qui se veut résolument compacte, sa bouche béante en guise de calandre, la Peugeot 207 RC n’en demeure pas moins discrète extérieurement semblant honteuse de son pedigree sportif. Dans les détails qui permettent de l’identifier extérieurement, on relève les jantes alu 17 pouces Pitlane, les coquilles de rétroviseurs en chrome satiné, l’aileron de toit et la double ...
  • Peugeot 208 GTI Après plusieurs GTI qui n’osaient endosser le fier patronyme (106 XSI, 106 S16, 206 S16, 206 RC, 207 RC), c’est la Peugeot 208 qui s’y risque en assumant sa filiation avec la Peugeot 205 GTI. A coup de photos communes 208 GTI & 205 GTI, Peugeot met les petits plats dans les grands, sans compter la prestigieuse victoire de Sébastien Loeb au Pikes Peak avec la 208 T16 pour donner de l’éclat et de la légitimité à la 208 GTI. ...
  • Peugeot 208 GTI 30th Après quelques années de tourmentes et même des inquiétudes nationales pour la stratégie et le futur de PSA, il semble que chez Peugeot on soit de retour aux affaires pour de bon ! Après la très réussie 308 RCZ R, c’est au tour de la Peugeot 208 GTI de passer sur le grill et faire taire les critiques émises jusqu’alors… Et cette fois-ci, la discrétion n’est plus de mise, surtout si l’on opte pour la livrée bicolore noire mat (en ...
  • Peugeot 208 GTI By Peugeot Sport Après quelques années de tourmentes et même des inquiétudes nationales pour la stratégie et le futur de PSA, il semble que chez Peugeot on soit de retour aux affaires pour de bon ! Après la très réussie 308 RCZ R, c’est au tour de la Peugeot 208 GTI de passer sur le grill et faire taire les critiques émises jusqu’alors… Et cette fois-ci, la discrétion n’est plus de mise, surtout si l’on opte pour la livrée bicolore noire mat (en ...
  • Renault Clio 3 RS Phase 2 En 2006, la Clio RS nouvelle génération donnait un sentiment mitigé. Elle optait pour un look résolument sportif (ailes larges, voies larges…) inspiré de la Clio 16S et Clio Williams, tandis qu’elle conservait le 2 litres atmosphérique à calage variable. Seulement dans le même temps, elle prenait une centaine de kilos supplémentaires ce qui dégradait le rapport poids/puissance. En 2009, Renault opère un face-lift sur sa Clio RS lui offrant une nouvelle face AV et quelques évolutions moteur pour plus ...
  • Renault Clio 4 RS 200 EDC Pour 2013, Renault Sport bouscule nos habitudes avec sa Clio 4 RS. Baptisée Clio RS 200 EDC, la petite teigne de Billancourt semble s’embourgeoiser ou tout du moins cacher ses gènes sportifs. Uniquement disponible en carrosserie 5 portes (!), même si les portes arrière semblent se fondre dans la carrosserie comme l’avait inauguré l’Alfa Romeo 156, la Clio 4 RS arbore un faciès pour le moins agressif. Bien assise sur des jantes de 17 pouces (18 en option), elle se ...
  • Renault Clio 4 RS Trophy Depuis 2013, les fans de Renault sportives restent quelque peu sur leur faim avec la Clio 4 RS. Véritable voiture caméléon, on regrette avant tout une définition trop consensuelle d’une part, la carrosserie 5 portes imposée tout comme la boîte à double embrayage EDC qui n’est pas exempte de reproches sur piste. Renault n’étant pas totalement sourd aux critiques, et surtout avait déjà défini un plan de développement comme sur les précédentes générations de Clio RS, nous délivre donc une ...
  • Seat Ibiza Cupra 2009 6J Seat joue la carte du sport, de « l’auto emocion » comme dit la pub, au sein du groupe VAG. Toutefois, on ne s’improvise pas sportive de l’année, d’autant moins la stratégie de partage des plateformes, moteurs et techniques à outrance ne profite pas toujours à l’émotion. Pour son Ibiza Cupra version 2009, Seat a pu piocher des techniques raffinées : moteur downsizé 1,4 litres à double suralimentation (repris à la Golf GT), boîte DSG7 et autobloquant XDS comme sur ...
  • Seat Ibiza FR 150 6J Depuis la 2e génération d’Ibiza avec les GTI et GTI Cupra, Seat a garanti deux versions sportives dans sa gamme. Pour 2009, avec sa génération Ibiza présentée en 2008, deux versions sont toujours au programme : une Cupra forte de 180 ch, et une FR qui est amputée de 30 ch. Pas beaucoup moins performante, et dotée de la même technique raffinée et intéressante, l’Ibiza FR pour 17% moins chère, est finalement plus cohérente dans son offre : moins sport ...
  • Suzuki Swift Sport Mk3 Dévoilée à Francfort en septembre 2017, c’est l’année suivante que l’on peut prendre pleinement possession de la Suzuki Swift Sport Mk3. Après deux versions de Swift Sport qui ont fait le bonheur des passionnés de petites GTI en raison d’un caractère et d’une efficacité proche des reines des GTI des années 80 (la Peugeot 205 GTI 1,9 litres en tête), Suzuki revoit intégralement sa copie en partant d’une page blanche. Plutôt haute sur pattes et courte, la nouvelle Swift Sport ...
  • Volkswagen Polo 5 GTI En 2010, Volkswagen renouvelle sa Polo et reçoit même le titre envié de Voiture de l’Année ! Singeant toujours plus sa grande sœur, la Polo joue les « mini-Golf » et le fait avec talent par ses lignes tendues et son allure ramassée. La variante GTI revient sur le devant de la scène avec une perle sous le capot, déjà vue chez la cousine Seat Ibiza Cupra : un 1,4 litres à double suralimentation pour garantir un punch à tous ...
  • Volkswagen Polo 5 GTI 6C1 Certains liftings sont plus profonds qu’il n’y paraît. C’est le cas en 2015 pour la nouvelle Volkswagen Polo GTI. Car extérieurement, hormis les amateurs du genre qui auront remarqué le dessin des nouvelles jantes alu de 17 pouces, les optiques légèrement réactualisées, le bouclier avant et ses ouvertures style « Seat » et surtout le liseré rouge de bas de calandre qui se prolonge à l’intérieur même du bloc optique. La Polo 5 GTI Phase 2 semble vouloir reprendre beaucoup ...

Avant d’acheter
La Suzuki Swift Sport mk3 avec sa bouille sympa et son petit plus d’originalité s’adresse avant tout aux amateurs de conduite plaisir plus que sportive. Néanmoins, comme toujours pour l’achat d’une voiture de sport, il convient donc de bien sonder le vendeur pour définir à quelle catégorie il appartient. Si vous constatez au fil de vos questions que ce n’est pas le type même qui soigne l’entretien dans le réseau officiel Suzuki, quitte à payer plus cher (pas donné les pièces de rechange chez Suzuki !) et fait attention à ne manquer aucun entretien, vous avez alors devant vous la Swift Sport Mk3 qu’il vous faut. Plus qu’une GTI, c’est avant tout un historique limpide et prouvé qu’il vous fait acheter pour pouvoir jouir ensuite en toute sérénité de la petite bombe japonaise. En raison de son gabarit menu, les consommables sont à remplacer à intervalles suffisamment espacés et restent encore économiques à l’image des pneus qui restent dans des dimensions « populaires ». Veillez à ce que tous les accessoires spécifiques soient bien présents (faute de quoi le remplacement est onéreux) et surtout que l’habitacle est en bon état avec ses plastiques bons marchés.
Entretien : ND

Mots clés : Suzuki | Swift | Sport | Mk3 | GTI | Turbo | Petite GTI | Japon | SUZUKI | SWIFT SPORT MK3 | PETITE GTI | PETITE SPORTIVE

TOP Bonne bouille ! ǀ Comportement routier efficace ǀ Performances honnêtes ǀ Présentation soignée ǀ Equipement de série ǀ Confort ǀ Position de conduite ǀ Amortissement efficace ǀ Châssis sportif et mobile à souhait ǀ Polyvalence d’usage ǀ Capital sympathie ǀ Poids ! ǀ Commande de boîte ǀ Consommation ǀ Direction informative FLOP Tarif en hausse exagérée ǀ Etagement de boîte ǀ Finition plastique rugueux ǀ Mécanique sans passion ǀ Plus polyvalente que GTI ? ǀ Caractère ?

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Suzuki
Swift Sport Mk3
2018
7 CV – 20 700 €
4 cylindres en ligne 16 soupapes (1×2 ACT) – 1 373 cm3
140 ch à 5 500 tr/mn (101,97 ch/litre)
230 Nm de 2 500 à 3 500 tr/mn (167,52 Nm/litre)
1 turbocompresseur (Ø ND bar) + échangeur air/air
traction + BV6 manuelle + ESP + ASR
975 kilos (6,96 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS
jantes alu 17″ + pneus en 195/45 R17 AV et 195/45 R17 AR
0 à 100 km/h en 8’’1; 210 km/h, km DA en ND

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Suzuki Swift Sport Mk3 2017
  • Suzuki Swift Sport Mk3 Dévoilée à Francfort en septembre 2017, c’est l’année suivante que l’on peut prendre pleinement possession de la Suzuki Swift Sport Mk3. Après deux versions de Swift Sport qui ont fait le bonheur des passionnés de petites GTI en raison d’un caractère et d’une efficacité proche des reines des GTI des années 80 (la Peugeot 205 ...
  • Nouvelle Suzuki Swift Mk3 2018 La toute nouvelle Swift Sport est présentée en première mondiale au Salon de l’Automobile de Francfort. La Swift Sport de troisième génération se distingue par une assise abaissée et élargie, un style plus agressif et un rapport poids/couple la propulsant dans la catégorie des véhicules « hautes performances ». « Nous savons que nos clients recherchent avant ...
  • Suzuki Swift Sport Chez Suzuki, la Swift a connu son lot de GTI et variantes sportives au fil des générations. Turbo ou atmosphérique, c’est ce dernier choix qui a été retenu pour la Swift Sport cru 2005 au Japon. Nous devrons attendre 2 années de plus avant d’en profiter en Europe. Et notre attente n’aura pas été vaine ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Suzuki Swift Sport Mk3, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.