Westfield FW 300 Sport 300

westfield-fw300-14

Westfield FW 300 Sport 300
2016 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
234 ch – ND km/h
650 kg

Westfield apporte depuis 1982 sa vision de la Lotus Seven, Caterham s’étant arrogé le droit de reproduire et perpétuer la mythique égérie de Colin Chapman. Et si le fondateur de Westfield, Chris Smith, a revendu depuis longtemps déjà (2006) sa firme à la famille Turner, les propriétaires actuels perpétuent l’aventure de cet artisan anglais avec un réel talent, tout en rencontrant un certain succès. Avec l’apport de la mécanique de l’Opel Corsa OPC, la Westfield FW 300 a posé ses premières roues dans l’homologation européenne s’ouvrant ainsi un marché plus grand, hexagone compris. Convaincante, séduisante et très performante par son concept, la Westfield a cependant douloureusement digéré le changement de côté de sa direction, un des points noirs de l’auto. Pas grave, l’artisan anglais a revu sa copie en 2015 pour le plus grand bonheur des amateurs de pilotage précis et passionnant. Si le look ne change guère, Westfield a pensé à concocter au passage une préparation mécanique aux petits oignons, le moteur de la Corsa étant porté à 234 ch. Assis au ras du sol, la Westfield change de dimension pour aller semer le trouble sur circuit parmi les Caterham, Lotus et même GT plus huppées…

La Westfield FW 300 Sport 300 revient avec des défauts éradiqués et plus de performance. Voilà de quoi clouer le bec aux afficionados qui ne jurent que par Caterham. Il faut désormais compter avec la Westfield…

Tiens sous le capot on note le monogramme « VXR » et non « OPC » ? Normal, car en Angleterre la petite Corsa endiablée s’appelle Vauxhall Corsa VXR. Ah… Pour le reste on retrouve à l’identique le bloc 1,6 litres avec ses 16 soupapes et sa distribution à deux arbres à cames en tête. Petit mais costaud, car il délivre déjà jusqu’à 210 ch sur la série spéciale Nürbürgring Edition avec son turbocompresseur soufflant à 1,3 bars. Westfield a utilisé les bonnes vieilles recettes avec une pression de turbo portée à 1,7 bars (!), une électronique moteur recalibrée et une ligne d’échappement EG Sport. Résultat, la Westfield FW 300 Sport 300 peut se targuer d’une belle puissance de 234 ch et des envolées lyriques jusqu’à 6 500 tr/mn au rupteur. Le couple fait lui aussi un sacré bond avec 330 Nm à 3 000 tr/mn et une disponibilité qui est déjà très conséquente dans les bas-fonds du compte-tours, la Westfield comptant également sur son poids plume. La transmission change pour être chipée à la Mazda MX5 en adoptant ainsi le pont et la boîte. Une aubaine qui améliore grandement la commande de boîte. En revanche, ne cherchez pas d’autobloquant de série, seul un antipatinage pouvant être monté en option (?!). Les chronos n’étaient pas disponibles au moment de cet article, mais on peut imaginer qu’ils seront canon et très au-delà des valeurs de la FW 300 de 192 ch (moins de 5 secondes sur le 0 à 100 km/h). Le poids est annoncé à 650 kilos permettant ainsi un rapport poids/puissance exceptionnel de 2,78 kg/ch. Vous avez dit « mauto » ?… Le gros des modifications a porté sur le train avant avec des triangles de suspensions, des ressorts et une géométrie revus pour corriger le tir de la version 192 ch. C’est bien plus incisif et précis. Mais surtout, on est passé de la nuit au jour avec la nouvelle direction. Initialement conçue avec 3,5 tours de volant de butée à butée, la direction ne donnait qu’un feeling partiel de la route et changeait de consistance au fil du parcours. La faute à un passage à gauche d’éléments faits pour fonctionner idéalement à droite… C’est désormais de l’histoire ancienne avec un mécanisme de direction inédit qui donne entière satisfaction, sauf dans les manœuvres où vos muscles seront sollicités pleinement. Et la crémaillère racing (en option) permet de réduire à 2,4 tours de volant l’évolution entre les butées. Le freinage a été modifié quant à lui avec un maître-cylindre plus gros et des disques striés. Les jantes de série sont chaussées de pneumatiques en 195/50 R15 mais peuvent être équipées en supplément de 205/50 AV et 215/50 AR plus efficaces et accrocheurs. La conduite est toujours plus passionnante puisque la Westfield FW 300 gagne en précision et en rigueur de comportement. Avec peu d’inertie, la Westfield joue les routières face aux Caterham grâce à une garde au sol plus élevée. L’habitacle est minimaliste mais bien agencé. Seul reproche : l’absence de repose-pied gauche pour le pilote qui peut fatiguer lors de longues balades. Si la capote est améliorée, le coffre demeure toujours aussi exigu et peu exploitable limitant ainsi la polyvalence de la Westfield. Pour la balade en amoureux, prévoir le minimum en bagages…

Notre avis
Logo_GDS_sanstexteWestfield n’hésite pas à se remettre en question pour corriger le tir essuyé sur les (rares) critiques rencontrées avec la FW 300 192 ch. Mieux même, non content d’avoir revu direction et train avant, Westfield a aussi songé à remettre de la cavalerie dans sa light car qui n’en demandait pas tant. Et tout passe au sol avec délice et rigueur pour alimenter la passion de la conduite… non parlons même de pilotage sur route ouverte. Voilà une alternative sérieuse aux Caterham, d’autant que sa finition est de bon aloi, son ergonomie meilleure et son tarif sous les 45 000 € est un atout, bien que la somme devient désormais conséquente dans l’absolu pour une auto à la polyvalence aussi limitée…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo 4C Depuis la fin des années 70, Alfa Romeo c’est l’éternel retour authentique annoncé. Las, on repart toujours pour des périodes troubles. Pourtant, les occasions n’ont pas manqué avec les Alfa ES30/SZ, les 156 et 147 GTA ou encore les sublimes Alfa 8C et 8C Spider. Tiens, Alfa serait de retour… (!) Force est de reconnaître que la nouvelle Alfa Romeo 4C d’abord présentée sous la forme d’un concept car étonne et séduit. Look très compact et ramassé sur ses roues ...
  • Alfa Romeo 4C Spider Depuis 2013, Alfa Romeo a fait un retour remarqué dans le segment des voitures plaisir. Et quel retour ! L’Alfa Romeo 4C vient en effet chasser sur le terrain de jeu des Lotus Elise et Exige avec son gabarit menu, posée au ras du bitume, son quatre cylindres turbo dans le dos des occupants et un poids contenu sous la tonne. La recette magique qui fait toujours mouche et confère de sacrée performances et des sensations très sportives. Quoique, car ...
  • Alpine A110 Mk2 Première Edition Sacré come-back que celui d’Alpine annoncé en 2012 ! Voulu par Carlos Tavares, ce dernier va finalement quitter le groupe Renault suite à des divergences de vues avec son patron, Carlos Goshn. Entre-temps, Alpine qui était associée à Caterham pour l’élaboration et la conception de sa future A110 décide d’arrêter cette collaboration qui ne leur convient pas pour repartir d’une page blanche en solo ! En 2016 le premier concept Vision faisait ses premiers tours de roue en public à ...
  • Caterham Seven 165 Chez Caterham, la déclinaison de la mythique Seven semble indéfinie. En 2013, surprise de taille pour le public, c’est un retour complet aux sources avec une version totalement dépouillée et pourvue d’une mécanique de « kei car » produite par Suzuki : la Caterham Seven 165. Si la puissance de 81 ch annoncé peut faire sourire, la Seven 165 reste sous la barre des 500 kilos pour le plus grand plaisir du conducteur. Petit châssis, équipement réduit au strict minimum, ...
  • Caterham Seven 275 R Chez Caterham, la gamme des Seven évolue très régulièrement. Depuis 2015, Caterham offre une gamme à 3 modèles homologués pour le marché français. On démarre « gentiment » avec la Caterham Seven 160 et son petit 3 cylindres Suzuki turbo de 81 ch puis on passe ensuite au cœur de la gamme avec la Caterham Seven 275R. Les plus experts adopteront la Seven 485 et son (gros) deux litres turbo de 240 ch. Visuellement, pas de réelles modifications sur cette ...
  • Caterham Seven CSR 175 Chez Caterham, c’est toute une gamme qui a été développée ces dernières années. Et pour passer les normes anti-pollutions européennes, le modèle CSR 200 et son 2,3 litres de 200 ch d’origine Ford a cédé son trône à la « petite » Seven CSR 175 en 2010 sur nos routes. Baisse de puissance, mais des performances toujours au top grâce à un étagement de boîte revue et toujours cet état d’esprit servi par une bouille inimitable… Un nouveau 2 litres de ...
  • Caterham Super Seven S3 Sigma 115 Depuis 1957, la Lotus Seven a révolutionné le concept de la voiture de sport. La devise de Colin Chapman, « Light is Right », est toujours d’actualité. Depuis 1972, la Seven est devenue Super Seven sous la bannière de Caterham, mais l’esprit demeure intact. Du coup, pour 2007, la Caterham Super Seven abandonne l’antique Rover série K pour un moteur Ford plus moderne développant 115 ch. Le poids reste sous les 600 kg pour garantir des performances de GT prestigieuses ...
  • Donkervoort D8 GT Après avoir abandonné les moteurs Ford Cosworth (S8) pour des mécaniques Audi (D8), Donkervoort est allé plus loin encore dans les explorations du « thème Seven » en ajoutant un toit en carbone sur sa D8 GT. Tout en restant ultra-light (sous la barre des 700 kilos !), mais avec une rigidité de structure accrue grâce au toit, la Donkervoort D8 GT 270 débarque en 2007 avec en prime une plastique unique qui ne laisse personne indifférent. Avec ses 270 ...
  • KTM X-Bow La X-Bow avait surpris tout le monde et KTM pouvait se féliciter de son effet. Mais le deuxième effet positif, c’est une fois l’auto essayée, tant elle étonnait. Alors que son physique laisse craindre une auto délicate à piloter, la réalité est inverse… jusqu’à une certaine limite bien évidemment. Des trains roulants bien pensés, un poids contenu à 805 kg et un moteur Audi TFSI de 240 ch toujours aussi pêchu offrent des performances de premier plan et des capacités ...
  • KTM X-Bow R Depuis 2009 KTM a opéré une incursion réussie dans le milieu des « Light Cars ». Look dément d’avion furtif, moteur Audi TFSI de 240 ch et performances uniques caractérisent cette KTM X-Bow, dont la facilité de conduite constituait la cerise sur le gâteau. Pour 2011, la KTM X-Bow R monte d’un cran pour répondre aux attentes des passionnés. Avec 25% de puissance supplémentaire, un boîte raccourcie et un châssis revu, la KTM X-Bow R pourrait devenir la référence ?… Avec ...
  • Lotus Elise 1.6 En 2010, la Lotus Elise, deuxième du nom, s’offre un nouveau regard qui vient s’harmoniser avec la grande sœur Evora. Mais plus qu’une revue de détails améliorés à l’extérieur et dans l’habitacle, c’est surtout dans ses dessous que la Lotus Elise innove en entrée de gamme : exit le moteur Toyota 1,8 litres qui est conservé par les Elise R et SC, Lotus adoptant le moteur 1,6 litres Toyota. La puissance demeure inchangée, mais l’Elise 1.6 joue les 1ères de ...
  • Lotus Elise S Cup Racer La Lotus Elise multiplie les déclinaisons à l’envie pour mieux correspondre à chaque client généralement très passionné. Pour 2014, Lotus a pensé aux amateurs de track days qui souhaitent une Elise (et pas céder à la tentation inflationniste de la Lotus Exige S) plus affûtée histoire d’aller bousculer les GT très puissantes. En partant de l’Elise S avec son compresseur et ses 220 ch, Lotus a opéré la cure d’amaigrissement qui permet de gagner 19 kilos, et même aller jusqu’à ...
  • Lotus Europa S En 2006, alors que la future Lotus 2+2 est toujours en gestation, le constructeur anglais surprend son monde avec l’Europa S. Une appellation ressortie des anciens catalogues, tandis que la base retenue est celle de l’Opel Speedster Turbo pour garantir plus de polyvalence. Reste son design spécifique qui lui offre un nouveau visage avec ses feux biseautés et sa poupe plus rebondie. Attention, l’Europa S fait pénétrer l’Elise dans un monde plus cossu… pour Lotus ! L’honneur est sauf avec un ...
  • Lotus Exige Cup 260 La Lotus Exige, tous les passionnés connaissent désormais : prenez une Lotus Elise, greffez-lui un toit en dur, un compresseur avec échangeur air/air (y’a la place pour l’échangeur pas comme sur l’Elise) et des trains roulants revus… et vous obtenez une des « micro » berlinettes les plus efficaces de la planète en tenue de route et plaisir de conduite. Avec la version Exige Cup 260, Lotus va jusqu’au bout de son concept en prenant sa version Cup de course ...
  • Lotus Exige S Depuis 2004, la Lotus Exige 2e du nom s’était établie avec autorité dans la catalogue Lotus, se déclinant en moult versions au fil des millésimes, toujours plus affûtées mais aussi plus pointues… Pour 2012, Lotus revisite en profondeur son porte étendard : empattement de +40 mm, moteur V6 350 ch de l’Evora S et surtout un poids de 1 176 kg. On retrouve les tics de la petite sœur Elise contemporaine, avec toutefois une poupe inédite semblant héritée d’un sport ...
  • Lotus Exige Sport 350 Lotus fait preuve d’un beau dynamisme et affiche des chiffres de vente à la hausse. Lorgnant régulièrement vers le Grand Tourisme, Lotus fait évoluer son offre pour essayer de couvrir tous les segments de marché, sans pour autant vendre son âme au diable. La Lotus Elise continue ainsi d’avoir la mission de l’intransigeance du light is right, tandis que depuis 2012 la Lotus Exige S s’est dotée d’un V6 Toyota compressé pour plus de performances et déplacer le light is ...
  • Tesla Roadster La Tesla Roadster est avant tout la vitrine de son concepteur spécialisé dans les batteries Lithium-ion. C’est d’ailleurs cette spécialité qui a valu à Tesla d’être racheté par Daimler AG pour s’assurer la technologie du futur. Pour combattre la lourdeur des batteries, Tesla est parti de la base des Lotus Elise pour éviter d’avoir une auto trop lourde. Sous son look de roadster sportif, la Tesla a aussi des performances étonnantes et des accélérations que seuls les moteurs électriques savent ...
  • Westfield FW 300 C’est en 1983 que Westfield produit ses premières autos. Si des barquettes de courses sont également au catalogue, c’est sur son évocation de Lotus Seven que le petit constructeur anglais s’est forgé une belle réputation. Et, à la faveur de changements d’importateur pour Caterham dans l’hexagone, les Westfield FW 300 sont désormais disponibles en France. Prix accessibles et performances canons sont les tics de cette supersportive… Avec un rapport poids/puissance de 3,3 kg/ch, et un moteur qui souffle très fort dès ...
  • Westfield FW 300 Sport 300 Westfield apporte depuis 1982 sa vision de la Lotus Seven, Caterham s’étant arrogé le droit de reproduire et perpétuer la mythique égérie de Colin Chapman. Et si le fondateur de Westfield, Chris Smith, a revendu depuis longtemps déjà (2006) sa firme à la famille Turner, les propriétaires actuels perpétuent l’aventure de cet artisan anglais avec un réel talent, tout en rencontrant un certain succès. Avec l’apport de la mécanique de l’Opel Corsa OPC, la Westfield FW 300 a posé ses ...

Avant d’acheter
Bien que les Westfield soient reconnues par leurs qualités indéniables, elles rencontrent un succès minimaliste en France, à l’ombre des Caterham. La quantité de véhicules dans les petites annonces rappelle le faible volume représenté par le marché des light cars. Ainsi, il va falloir non seulement vous armer de patience pour dénicher une Westfield FW 300 Sport 300, mais surtout faire le tri parmi toutes les très nombreuses variantes de Westfield (moteur Ford, Honda S2000 et Opel) qui sont dans les petites annonces. Une fois ce premier tri fait et que seules les Westfield FW 300 Sport 300 restent, il a falloir vous décider parmi les différentes configurations et options qui peuvent radicalement changer la physionomie et efficacité de l’auto. Vous l’aurez compris, se documenter avant d’acheter sur ce qui existe comme possibilité n’est pas superflu. Comme toute light car, il va falloir inspecter scrupuleusement l’historique et l’entretien prouvé de la Westfield FW 300 Sport 300 convoitée, car il n’est pas rare que ces autos fassent du circuit très régulièrement, augmentant ainsi le risque d’usure. Les trains roulants doivent toujours être réglés aux petits oignons pour un plaisir de conduite total. Enfin, sachez que le réseau d’entretien et de spécialistes Westfield n’est pas très dense en France et nécessite parfois de rouler assez loin pour les atteindre suivant votre lieu de résidence. Enfin, méfiance aux FW 300 de 192 ch d’origine uniquement boostée à 234 ch, ne bénéficiant donc pas des modifications salvatrices sur le train avant et la direction. Bon à savoir avant de céder aux sirènes du Light is Right.

Mots clés : Westfield | FW | 300 | Sport 300 | Turbompresseur | ST3 | Light is right | Kingswinford | Roadster | Cabriolet | Cabriolet Sport | WESTFIELD | FW 300 ST3 | LIGHT IS RIGHT | ROADSTER SPORT

TOP Performances en hausse ǀ Rigidité améliorée ǀ Train avant revu ǀ Direction efficace ǀ Plaisir de conduite ǀ Efficacité accrue ǀ Etat d’esprit ǀ Tenue de route ǀ Sacrée bouille ! ǀ Poids ǀ Alternative crédible aux Caterham ǀ Echappement sonore FLOP Prix en hausse ǀ Polyvalence d’usage ǀ Détails de finition ǀ Coffre ridicule ǀ Encore des options ǀ Pas d’autobloquant ǀ absence de repose-pied gauche

Pour en savoir plus…
Westfield du Guide des SportivesPhotos Westfield

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Westfield
FW 300 Sport 300 ST3
2016
ND CV – 43 990 €
4 cylindres en ligne 16 soupapes (1×2 ACT) –1 598 cm3
234 ch à ND tr/mn (146,43 ch/litre)
330 Nm à 3 000 tr/mn (206,03 Nm/litre)
Turbompresseur (ø 1,7 bars) + échangeur air/air
propulsion + BV5 manuelle + ASR (option)
650 kilos (2,78 kg/ch)
2 disques ventilés rainurés AV et 2 disques ventilés rainurés AR
jantes alu 15″ AR + pneus en 195/50 R15 AV et 195/50 R15 AR
0 à 100 km/h en ND; ND km/h, km DA en ND

Textes : Arthur Fox (Alis Webzine) – Photos : D.R

Westfield FW 300
  • Westfield FW 300 Sport 300 Westfield apporte depuis 1982 sa vision de la Lotus Seven, Caterham s’étant arrogé le droit de reproduire et perpétuer la mythique égérie de Colin Chapman. Et si le fondateur de Westfield, Chris Smith, a revendu depuis longtemps déjà (2006) sa firme à la famille Turner, les propriétaires actuels perpétuent l’aventure de cet artisan anglais avec ...
  • Westfield FW 300 C’est en 1983 que Westfield produit ses premières autos. Si des barquettes de courses sont également au catalogue, c’est sur son évocation de Lotus Seven que le petit constructeur anglais s’est forgé une belle réputation. Et, à la faveur de changements d’importateur pour Caterham dans l’hexagone, les Westfield FW 300 sont désormais disponibles en France. ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Westfield FW 300 Sport 300, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.