GP F1 Mugello Toscane 2020 – 13 septembre

GP F1 Mugello Toscane 2020
1. HAMILTON (Mercedes GP)
2. BOTTAS (Mercedes GP)
3. ALBON (Red Bull)

Les Grands Prix ont beau s’enchaîner à un rythme effréné, cela n’empêche pas les annonces et surprises entre deux courses. Cette semaine c’est la non reconduction de Sergio Perez pour 2021 chez Racing Point qui deviendra Aston-Martin et la confirmation de Sebastian Vettel à sa place qui a fait couler beaucoup d’encre. Retour ce WE de course au Mugello après des années 15 ans d’absence. Un circuit ancien qui autorise de sacrées vitesses de passage en courbe avec son tracé vallonné et ses murs rapprochés. Les touchettes sont fréquentes en course… Les qualifications sont sans appel et confirment la domination sans partage de Mercedes GP avec Hamilton qui prend la pole position devant Bottas. Une nouvelle fois Bottas échoue d’un cheveu derrière son illustre coéquipier ! Derrière, les Red Bull sont bien placées avec peu d’écart laissant un espoir de contestation en course face aux Mercedes. Plus surprenant, la très belle 5e place de Charles Leclerc en qualification qui a tiré tout ce qu’il pouvait de sa Ferrari. Tout le contraire de Vettel qui est confiné en fond de grille échouant en Q2. Les deux Racing Point toujours très véloces sont 6e et 7e sur la grille tandis que les McLaren et Renault se partagent les restes de la Q3. A noter dans les déceptions la contre-performance de Pierre Gasly qui reste en Q1… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Mexico – Mexique 2019 – 27 Octobre

GP F1 Mexico - Mexique 2019

GP F1 Mexico – Mexique 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. BOTTAS (Mercedes)

Week-End particulier avec une météo changeante, notamment côté températures. Résultat, c’est le casse-tête mexicain (et non chinois !) pour définir la bonne stratégie pneumatiques. A l’entame des qualifications, il semble acquis que les écuries en difficultés sont encore et toujours Williams, mais également Haas et Alfa Romeo. Ces deux dernières écuries, depuis plusieurs Grand Prix, marquent le pas tant en qualifications qu’en course. D’ailleurs aucune ne parviendra à s’extraire de la Q1 pour Haas, et Q2 pour Alfa Romeo. Quoique surmotivé puisque pilotant à domicile, Sergio Perez, tout comme son co-équipier ne passeront pas respectivement la Q2 et la Q1. Les deux Renault, pénalisées lors du Grand Prix du Japon à postériori restent également abonnées à la Q2, au grand désespoir de Ricciardo qui ne cache pas sa frustration. Heureusement sa course sera tout autre… En Q3, les ténors montent les puissances, et contre toute attente, les Red Bull font des sacrés chronos, malgré la longue (longue) ligne droite. Qui a dit que le Honda n’avait pas de puissance ?! Finalement, la pole semblait acquise à Verstappen véritablement plus rapide que les autres. Mais Bottas se plante dans le dernier tour des qualifications entraînant un drapeau jaune. Verstappen le voit mais continue son effort et ne décolère pas. Malgré son meilleur temps, il va être déclassé et relégué sur la 2e ligne (recul de 3 places) à côté d’Hamilton qui est 4e. Voilà donc Charles Leclerc qui hérite de la pole malgré lui. C’est sa 7e pole position cette année, étant ainsi « LE » poleman de la saison 2019. Vettel 2e est à ses côtés. Bottas est relégué sur la 3e ligne aux côtés d’Albon. Les deux McLaren sont ensemble sur la 5e ligne, et les deux Toro Rosso sur la 6e ligne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Austin 2015

gp-f1-austin-2015-25-octobre-80

GP F1 USA (2015)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. ROSBERG (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Ce Grand Prix de F1 des USA, dont le théâtre se joue à Austin (Texas) ne manque pas d’attiser tous les pronostics et les passions. En effet, dès ce WE Lewis Hamilton peut être sacré champion du Monde de Formule 1 pour la 3e fois de sa carrière. Une pression supplémentaire sur les épaules de son coéquipier Nico Rosberg qui semble marquer le pas depuis plusieurs grand-prix, malgré une très belle vitesse de pointe. L’ouragan qui sévit sur l’Amérique du Nord joue également des tours au petit monde de la Formule 1 puisque les essais se déroulent sous des déluges d’eau, et que les séances de qualifications vont être reportées au matin de la course et même s’interrompent définitivement à la fin de Q2. Trop d’eau, une piste qui glisse et devient impraticable. Les erreurs du passé semblent porter leurs fruits. Tant mieux. Résultat, la première ligne est trustée par les Mercedes GP avec Rosberg en pole position, tandis que les Red Bull se montrent particulièrement à leur aise en réglages pluie. Les Ferrari son reléguées en fond de grille pénalisées par des changements mécanique, tout comme Bottas et sa Williams. Les McLaren semblent remonter progressivement la grille au fil des Grand-Prix, Alonso étrennant même une nouvelle évolution du moteur Honda. Qui sait ?… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 2015 Belgique

gp-F1-2015-belgique-spa-francorchamps-23-aout-45

GP F1 Belgique 2015
1. HAMILTON (Mercedes)
2. ROSBERG (Mercedes)
3. GROSJEAN (Lotus)

Le Grand Prix de Spa est l’un des plus anciens du petit monde de la F1, puisqu’il existait déjà avant la création du championnat en 1950. Véritable circuit pour ceux « qui en ont » dans la combinaison, il offre la possibilité d’un tracé vallonné, long (44 tours seulement pour la course par conséquent) et avec des enchaînements très rapides et des vitesses de pointe qui dépasse les 300 km/h… Les essais libres ont été pas mal interrompus par des sorties de piste et des interruptions de séance pour dégager les monoplaces incriminées (Maldonado, Ericksson et Rosberg notamment). D’autres se sont fait quelques belles frayeurs en haut du raidillon sur la bosse avec des contrebraquages d’anthologie (Ricciardo, Vettel). Dans les faits marquants, on reste toujours étonné du pneu arrière droit de Nico Rosberg qui éclate à plus de 300 km/h dans les enchainements. Un vrai miracle, la Mercedes GP a fait une série de tête à queue mais n’a rien touché ! Ouf… Mais tout de même ces éclatements de pneus avaient disparus et semblaient de l’histoire ancienne. Pour les qualifications Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20