Lotus Excel

lotus-excel-4

Lotus Excel
1982 – 4 cyl. en ligne 16V
160 ch – 213 km/h
1 135 kg

En 1975, Colin Chapman déploie une gamme de GT 2+2 en deux modèles distincts avec la Lotus Elite, sorte de break de chasse à l’esthétique pour le moins particulière, et la Lotus Eclat son clone en coupé fastback plus heureux dans ses traits. Pour 1982 Peter Stevens reprend ses crayons pour s’attaquer à moderniser la ligne des Eclat Excel qui perd l’Eclat que de nom, car pour le reste le résultat est très réussi. La Lotus Excel à la sauce Stevens est ainsi dotée d’une proue plus affinée avec des boucliers mieux intégrés avec ses clignotants. Les observateurs avertis apprécieront les jantes alu de 14 pouces de la Toyota Supra, symbolisant les derniers accords de coopération entre Hethel et le constructeur japonais. Bas de caisse et bouclier arrière sont également mieux intégrés et l’ensemble reste peint ton caisse. De profil, la Lotus Excel ainsi remise au goût du jour souligne encore plus sa ligne de caisse assez haute. Le Cx de 0,34 démontre que malgré un dessin d’origine qui remonte à 1975, la partie aérodynamique est efficace. A noter que l’Excel reste une GT assez longue puisque 2+2 et large (1,80 mètres) afin de privilégier un habitacle pour quatre personnes… ou tout Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Ferrari Testarossa

ferrari-testarossa-24

Ferrari Testarossa
1984 – 12 cyl. à plat (Boxer) 48V
380 ch – 290 km/h
1 500 kg

En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la sortie de la Miura à la fin des années 60, Lamborghini et Ferrari se livrent une bataille de clochers à coup de V12. Un match également arbitré par deux designers qui s’opposent dans leurs styles : Pininfarina plus sobre, classique et élégant pour Ferrari et Bertone plus novateur, dérangeant et excentrique pour Lamborghini. Cette fois-ci, Pininfarina a dû composer avec des contraintes techniques dictées par les ingénieurs de Maranello, notamment l’emplacement des radiateurs sur les flancs comme en F1 pour améliorer la répartition des masses. Une gageure dont Pininfarina va se sortir avec un talent fou puisque ces prises d’air béantes latérales sont habillées d’ailettes superposées conférant un style unique. Une véritable signature même ! Museau fin avec long porte-à-faux avant, la Ferrari Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Lancia Beta Coupé 2000ie

lancia-beta-coupe-2000ie-2

Lancia Beta Coupé 2000ie
1981 – 4 cyl. en ligne 8V
122 ch – 185 km/h
1 125 kg

Depuis 1974 Lancia nous propose un récital de variantes de Beta avec Spyder, berline, break de chasse, coupé à moteur central AR baptisé Montecarlo et un coupé plus classique. Ce dernier était souvent jugé timide de ligne et destiné à une clientèle féminine. Pour 1981, en plus de l’adoption de l’injection électronique, le haut de gamme Beta Coupé 2000 ie se refait une beauté. Plus moderne dans les détails, il hérite de la nouvelle calandre Lancia qui s’inspire des modèles d’antan. Pour faire plus jeune, les entourages de vitres sont désormais traités en noir mat et les parechocs sont plus épais et enveloppants. Et pour le côté performances, un spoiler avant et un becquet sur la malle arrière ont été apposés, tandis que les jantes alu de 14 pouces conservent ce dessin type « Bugatti ». Voilà de quoi mettre un coup de projecteur sur un coupé déjà Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Lancia Gamma Coupé

lancia-gamma-coupe-8

Lancia Gamma Coupé
1978 – 4 cyl. à plat 8V
140 ch – 191 km/h
1 285 kg

En 1977 Lancia avec sa berline Gamma vient se mêler à la lutte des grandes routières européennes. Et comme c’est désormais la tradition maison, l’année suivante Lancia dévoile et commercialise un coupé élégant et racé. Basé sur la berline Gamma, il voit son empattement réduit de 11,5 cm. Avec un Pininfarina inspiré aux crayons, il transforme une berline aux lignes classiques mais un peu anonymes en un coupé très personnel. Les lignes sont tendues, la silhouette fine soulignée par un large pli qui barde le profil et vient même mourir entre les fines optiques arrière. La proue s’inspire du visage de la berline avec ses larges optiques rectangulaires et la calandre Lancia. Seule faute de goût, des porte-à-faux imposants, notamment à l’avant, en raison de l’implantation de la mécanique. Elégante, la Lancia Gamma Coupé vient tenter de se faire une place au soleil chez les coupés haut de gamme. Mais avec son quatre cylindres, n’est-ce pas quelque peu timide face aux ténors et Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.6/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Bentley Eight

bentley-eight-1

Bentley Eight
1986 – 8 cyl. en V 16V
240 ch – 206 km/h
2 268 kg

Même chez les constructeurs les plus prestigieux il existe un « bas de gamme », plus harmonieusement appelé généralement « entrée de gamme ». Bentley n’échappe donc pas à la règle avec sa Bentley Eight. Doit-on s’offusquer d’une version au rabais ? Pas réellement tant « rabais » et « Bentley Eight » sont des oxymores que n’auraient pas reniés Emile Zola dans ses romans. Extérieurement, la Eight reprend la calandre grillagée des antiques Bentley de course conférant ainsi à la proue de cette Bentley un visage plus spécifique à défaut d’être inédit, les Rolls-Royce et Bentley étant des sœurs souvent quasi-jumelles, même si la tendance semble aller à la différenciation de plus en plus marquée. Etirée sur 5,2 mètres, la Bentley Eight glisse son classique profil parmi la circulation, faisant briller ses chromes largement présents à une époque où le plastique peint semble vouloir faire la loi. Et sous le capot, là encore, Bentley reste fidèle à ses valeurs avec un gros Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Lancia Beta HP Executive 2000ie

lancia-beta-2000ie-hp-executive-hpe-1

Lancia Beta HP Executive 2000ie HPE
1981 – 4 cyl. en ligne 8V
122 ch – 185 km/h
1 125 kg

Depuis 1974 Lancia nous propose un récital de variantes de Beta avec Spyder, berline, classique coupé, coupé à moteur central AR baptisé Montecarlo et un break de chasse. Ce dernier était une offre originale et unique surtout depuis la disparition de la Volvo 1800 ES (allez on peut citer également la confidentielle Scimitar). Dessiné par Castagnero, c’est le président de Lancia de l’époque, Ugo Gobatto, qui avait souhaité une auto d’un genre à part. Objectif atteint non sans un certain talent tant la Lancia Beta HPE se démarque et affiche une élégance peu commune. Basée sur l’empattement de la berline, elle est en prime plus élancée et plus habitable que le coupé. Pour 1981, en plus de l’adoption de l’injection électronique, le haut de gamme Beta HP Executive 2000 ie (oui, le « HPE » devient « HP Executive ») se refait une beauté. Plus moderne dans les détails, il hérite de la nouvelle calandre Lancia qui s’inspire des modèles d’antan. Pour faire plus jeune, les entourages de vitres sont désormais traités en noir mat et les parechocs sont plus épais et enveloppants. Et pour le côté performances, les jantes alu de 14 pouces conservent ce dessin type Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Opel Monza GSE

opel-monza-gse-1

Opel Monza GSE
1984 – 6 cyl. en ligne 12V
180 ch – 215 km/h
1 483 kg

Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes alu de 15 pouces, l’Opel Monza GSE se muscle pour se faire remarquer au sein d’une concurrence relevée. L’Opel Monza GSE se distingue, mais la base est déjà Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 4 votes)

Mercedes-Benz 500 SEC W126

mercedes-benz-500sec-w126-6

Mercedes-Benz 500 SEC W126
1982 – V8 16V
231 ch – 226 km/h
1 610 kg

Après un coupé SLC controversé sur sa plastique, Mercedes-Benz profite de la sortie de sa limousine Classe S W126 pour en extrapoler un coupé aux lignes élégantes et très équilibrées dans la même veine que son ancêtre des années 60 et 70 dessinée alors par Paul Bracq. Outre le « petit » V8 3,8 litres présenté un an plus tôt, c’est pour 1982 que Mercedes-Benz étend la gamme de sa nouvelle Grand Tourisme avec le coupé 500 SEC (W126). Avec près de 4,8 mètres de long, la Mercedes-Benz 500 SEC est imposante mais masque son gabarit par un dessin finalement très fin et fluide dont le Cx de 0,34 confirme le travail des designers. De face, le doute n’est pas possible avec cette calandre béante accueillant en son centre une étoile, tandis que la poupe singe très nettement la berline dont Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.3/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Ferrari BB 512i

ferrari-bb-512-1

Ferrari BB 512i
1981 – Boxer 12 48V
340 ch – 280 km/h
1 580 kg

Depuis 1976, la Ferrari 365 GTB 4 est passée à 5 litres de cylindrée et est devenue BB 512. Mais les carburateurs n’étant plus compatibles avec les normes d’homologation américaines, marché lucratif et majeur pour Ferrari, Maranello retouche à son monstre sacré avec l’adoption d’une injection et la perte de 20 ch au passage. La Ferrari BB 512i conserve cependant sa ligne de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.8/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)

Renault 9 Turbo

renault-9-turbo-5

Renault 9 Turbo
1984 – 4 cyl. 8V Turbo
105 ch – 188 km/h
845 kg

En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de sport avec boucliers (avec longues portées AV), liserés rouges et Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)